SPORTS

Le coach de Légion Nice Magomed ASKHAPOV est devenue Champion du Monde

Jusqu’ici, nous avons beaucoup parlé du succès des élèves de Magomed ASKHAPOV, fondateur et entraîneur principal du club d’arts martiaux Wayclub, qui opère depuis cette saison sous le nom de LEGION NICE. Maintenant, nous souhaitons informer les visiteurs de notre site d’une autre grande performance et réalisation de Magomed, non pas dans le domaine de l’enseignement, mais directement dans le domaine sportif.  Incroyable, mais vrai. Après une longue pause dans ses activités sportives actives, l'entraîneur Askhapov a participé en tant que combattant dans le cadre d’un grand tournoi mondial.  L’association sportive italienne World Fighters Corporation (WFC) a organisé les championnats du monde dans de nombreuses disciplines d’arts martiaux les 3 et 4 novembre à Milan : free boxe, boxe thaï, kickboxing, K-1 et karaté Shindokai. Magomed Askhapov a postulé pour participer au tournoi de boxe de ce championnat.  Ces trois derniers mois, il s’est préparé en secret, même ses élèves ne savaient pas qu’il s’entraînait dans des salles différentes de Nice et de Marseille deux fois par jour. Il était vrai que sa perte de poids devenait évidente. Des amis ont remarqué comment il limitait son travail la nuit. Même sa famille ne comprenait pas vraiment pourquoi il avait instauré chez lui un tel régime où le sommeil et la nourriture sont strictement surveillés. Adam, son fils, qui est tout le temps avec lui et qui est champion de France dans plusieurs disciplines et champion du Monde en light du même championnat, n'était au courant. Magomed a admis qu’il ne voulait pas déranger sa mère, qui, tout au long de sa longue carrière sportive de plus de vingt ans, s’inquiétait pour lui à chacun de ses 200 combats, et aussi il pensait que ses amis pouvaient se moquer, le trouvant trop vieux (rires). 

 Ayant appris au dernier moment, le rédacteur en chef du célèbre journal Wsport, son ami Movladi, surpris par cette décision, a demandé à Magomed pourquoi il prenait un tel risque, à presque 40 ans, sans entraînement spécifique depuis longtemps, sans pratique récente de la compétition, alors que le niveau de ce championnat n’est pas faible. Il a répondu qu'il avait répété à plusieurs reprises à ses élèves qu'il aurait pu remporter un grand tournoi et que, habitué à tenir parole toute sa vie, il avait décidé d'entrer sur le ring et de tenir sa promesse. 

C'était le troisième retour de Magomed dans la compétition sportive. La dernière fois qu'il est avait participé à un tel championnat c’était pour un titre mondial en chauss-fight, Il était tellement surmotivé, transpirant tous les jours dans sa salle boxe pour sa préparation à ce championnat de France de boxe, qu’en 1 mois il avait maigri de 9,5kg.
Cette fois, après une préparation courte mais très intensive, le maître des sports de boxes, le champion de classe internationale en kickboxing, le champion de Russie de boxe chez les juniors et le champion d’Europe de kickboxing, Magomed Askhapov avait retrouvé une bonne forme physique. Au championnat de Milan, son rival dans la catégorie poids jusqu'à 71 kg était le slovaque Jozko Kovac, champion du monde et champion de son pays.
Leur combat se termina par la victoire de Magomed Askhapov, qui devint ainsi le champion du monde de la version WFC. La ceinture du champion a été remise à notre athlète par le président de la WFC, Franco Scorrano. Nous sommes tous ravis et félicitons Magomed Askhapov pour sa victoire, sans doute la plus importante de sa carrière sportive et lui souhaitons du succès dans tous les domaines de ses activités multiformes.
Et qui sait, nous le verrons peut-être encore sur le ring, même s'il dit lui-même que c'était son dernier combat. Selon nos informations, il prépare actuellement ses quatre jeunes étudiants pour le championnat paca FFKMDA en pancrace et en K-1, et il prépare en même temps un concert pour les stars de la musique russe à Nice.
Et comme Mago ne parle pas souvent de ses projets, nous attendons encore de bonnes nouvelles. Suivez l'actualité sur notre site !


Ajoutons également qu'Adam Askhapov, le fils de Magomed, a également fait deux combats de démonstrations de K-1 dans le cadre de ce championnat, ce qui lui a été offert sur place, bien que les enfants n'aient pas du tout participé au championnat.

  

 

 

 

Впишите сюда свой заголовок