SPORTS

LEGION NICE ramène à Nice une médaille de la Coupe de France de Karaté Kyokushinkaï de Paris.

Les 18 et 19 janvier 2020, la Coupe de France officielle de karaté Kyokushinkai (FFKDA) s'est tenue à Paris, où notre entraîneur Chamil Batchaev a emmené son équipe de 5 petits karatékas, Batchaev Adam, Ousmaev Deni, Dzaurova Yasmina, Duhi Maxim et Guennane Ryan. Chamil se prépara soigneusement pour son premier déplacement. Même pendant les vacances scolaires, lorsque les gymnases sont fermés, il a ouvert la salle de boxe et a préparé son équipe. Mais, malheureusement, le résultat ne fut pas tel qu'il le voulait. Les juges n'étaient pas très sympathiques. C'était son premier déplacement jusqu'à présent avec son équipe pour LEGION NICE. Chamil ne fut pas d'accord avec de nombreuses décisions arbitrales, mais il n'y eu rien à faire. Maintenant, il comprend son collègue, l'entraîneur de boxe Magomed, qui a longtemps et souvent emmené des équipes à des compétitions nationales et internationales, et qui contesta souvent les décisions des arbitres à un niveau que lui seul pouvait faire. A cause de cela, il a même décidé de rejoindre le corps arbitral d'une des fédérations (FFKMDA). Pour ce faire, il a regroupé et envoyé ce week-end une de ses équipes à une formation de juges pour étudier et passer le diplôme afférent dans la ville de Trets.  Si, après tant d'années de débat, il a décidé de le faire, il devrait en être ainsi, il a appris de toute son expérience. Apparemment, la section karaté de LEGION NICE devra également prendre des mesures similaires, si nous décidons de continuer les compétitions dans cette discipline.

Quoi qu'il en soit, notre équipe est rentrée chez elle avec une seule médaille, que Deni a remportée. Deni est un athlète très compétent et Chamil a de l'espoir pour lui. Yasmina, vainqueur de la Coupe de France à Nice l'année dernière, n'était pas cette fois dans les mêmes conditions. Ayant perdu en quart de finale, elle n'a pas pu monter sur le podium. De plus, Adam, le fils de Chamil, a perdu son combat en quart de finale de la même manière par manque d'expérience. Nous sommes sûrs que Chamil ne s'arrêtera pas là, et ce résultat le poussera à renforcer son travail. Comme le dit Magomed, préparer une équipe dans un an ou deux, l'emmener à Paris pour des compétitions de ce niveau, tout en trouvant soi-même un sponsor, c'est déjà une victoire. 

Chamil est un ancien combattant qui a même participé à des combats professionnels, et son esprit combatif le forcera à continuer à travailler dur, et il emmènera son équipe à un niveau différent, explique Magomed.

À propos, c'est Magomed qui a conduit Chamil sur les tatamis pour ses dernières compétitions dans sa jeunesse. À cette époque, il n'y avait toujours pas le club LEGION NICE, et les jeunes tchétchènes étaient dispersés dans la ville, et s'entrainaient dans différents clubs, ou ne s'entraînaient pas du tout, mais erraient dehors. Magomed n'avait que récemment déménagé à Nice.

Maintenant, avec Shamil, ils éduquent les jeunes à LEGION NICE, essayant de ne pas commettre les erreurs qu'ils ont eux-mêmes commises dans leur jeunesse. Une assez bonne expérience... Nous souhaitons bonne chance à notre équipe lors des prochaines compétitions.





 

 

 

Впишите сюда свой заголовок