SPORTS

Ibragim Apaev gagne la medaille bronze au championnat de France de boxe

Du 26 au 28 avril, le championnat de France de boxe bea sous l’egide FFBoxe  s'est tenu à Pommeray, près de Nantes. L'entraîneur-chef et créateur de notre club, Magomed Askhapov, y a emmené sa division, Ibragim Apaev, dans la catégorie des moins de 57 kg. Notre équipe a d'abord pris l'avion pour Nantes, puis pris une voiture pour se rendre à la ville de Mozh-sur-Loire, où l'hôtel, réservé auparavant par Magomed, les attendaient. Ils se sont ensuite rendus à paser à Pomerei, . Le deuxième jour, les combats ont commencé. Ibragim a débuté le championnat dans(ou en)   1/8 finale , ce qui l'a contraint à battre quatre boxeurs pour devenir champion de France, c'est-à-dire quatre champions de leurs régions, qui pour arriver ici, comme Ibragim, ont battu les championnats de leurs départements, puis des régions, puis de l'interrégional. championnats. Combats attendus chauds. Et pas seulement à cause du niveau des athlètes, mais, comme nous le savons malheureusement, dans le sport, il y a aussi la prétendue condamnation, et chacun tire la sangle dans sa direction. Mais Magomed n’était pas habitué à laisser des arbitres de mauvaise qualité vis-à-vis de ses pupilles, et cette caractéristique, qui n’est pas toujours agréable pour les rivaux, était très familière ici au niveau national des compétitions. Probablement, cela a sauvé Ibrahim, où il a vaincu tous les combats sans aucun scandale. On  dois dire que la supériorité d'Ibrahim était évidente. Malheureusement, cela n’aide pas toujours dans le sport. Mais ce jour-là, Ibrahim a battu les deux combats, les 1/8 et 1/4 de finale, et s'est rendu aux demi-finales, qui se tiendront demain, dimanche.

Magomed et Ibrahim sont rentrés à l'hôtel, après avoir fait le tour de la ville, en direction des sites touristiques de Pomeray et se sont rendus dans un petit restaurant. Il convient de noter que trouver une journée portes ouvertes et même un restaurant dans cette ville n’est pas une tâche facile. Mais nos sportifs ont réussi.

Le lendemain, le championnat a commencé à 9 heures du matin, où IbraGim a été le deuxième de suite. La victoire dans ce combat très égal a été donnée à l'adversaire Ibrahim. Magomed ne s'est pas objecté, affirmant seulement que si les compétitions avaient lieu dans le sud de la France, la victoire dans ce match aurait été attribuée à notre boxeur. Le juge donna plus d'avertissements à Ibrahim, ce qui entraîna une perte de points, mais cette perte ne parla pas du tout de la supériorité technique de son rival, Ibrahim le surpassa en nombre.(on ajoute-que ce boxeur est devenue apres le champion)  C'est juste un problème de «jugement local», dont nous venons de parler. Mais lors de la bataille suivante, où Ibrahim contestait déjà sa place sur le podium, c'est-à-dire le troisième, Magomed ne s'est pas retenu. Il a fait quelques commentaires à l'arbitre, qui à son tour ne s'est pas retenu et a fait des avertissements à notre boxeur à chaque occasion, mais s'est retenu de ne pas les donner à notre adversaire. Pour cette objection de Magomed, l'arbitre fit une dernière remarque à Ibrahim. C'était une erreur de sa part, qui ne connaissait pas du tout Mago. La matière sentait, comme on dit, rôtie, parce que, comme nous le savons, Mago, dans de telles situations, il ne triche(recul pas, peur pas, - ou comment dire ce mot)  pas. Juste au cas où, il aurait arrêté  Mme Kodet qui est passé à proximité, responsable de ce championnat, afin de ne pas l'envelopper dans une menace cachée, et avant de lui dire que si la victoire de sa pupille était volée, il ne participerait pas à la cérémonie, y compris et avec cet arbitre. Finalement, la victoire a été donnée à Ibrahim, qui a remporté la médaille de bronze au championnat de France, ce qui n’est pas un mauvais résultat. Certes, Magomed n'était pas très heureux, a même réprimandé Ibrahim, car il était sûr que son niveau (decole de boxe), ce qui signifie son école de boxe, était plus élevé, mais ce matin, Ibrahim n'était pas lui-même et était perdu dans sa forme. Et les juges ont aidé un peu, parce que sans les avertissements, ils lui auraient donné la victoire. Sur ce compte, Magomed n'a rien dit. Mais d’autre part, il a dit à ses amis marseillais, dont ils ne se plaignaient pas particulièrement, que nous devrions être ensemble et qu’ensemble seulement nous sommes forts si nous volons des victoires dans le sud et envoyions aux championnats nationaux pas le meilleur de nous, mais seulement des amis. connexions, il sera difficile pour nous d’amener l’or des Championnats de France au sud. La même chose s’est produite la semaine dernière à Paris au Championnat de France de  pankration et la grappling , où Mago a emmené ses deux étudiants et a remporté deux titres de champion de France. Magomed a également eu la même conversation avec des entraîneurs marseillais d’une autre discipline dans une autre fédération. qui condamnent très souvent nos athlètes de Nice dans les compétitions régionales à Marseille, mais  dans le nord du pays le font avec eux. Tous  sont etai  tous d'accord avec les arguments de notre entraîneur et nous espérons que, grâce aux efforts de Magomed, le sud se  unira  . Nous serons le premier au pays et nous aurons un centre national au sud, car nous sommes l'une des régions les plus puissantes du pays.
Le soir même, notre équipe est rentrée à l'aéroport de Nantes, a rendu la voiture au locataire et s'est envolée pour Nice. Ibrahim a fait ce qu'il a pu et cette saison peut déjà se reposer. Certes, pour Magomed, l'année n'est pas encore terminée. Le 4 mai, il disputera un match revanche pour la boxe en Aix et le 11 mai, il envisage de se rendre en Italie pour les compétitions de K-1. Nous souhaitons bonne chance à nos légionnaires.









 

 

Впишите сюда свой заголовок