SPORTS

La Légion remporte la Coupe de France de karate

Les 23 et 24 mars à Nice, la Coupe de France officielle de karaté Shindokai FFKDA s'est déroulée sous l’égide de de la Fédération française de karaté FFKDA , où LEGION NICE a présenté 12 de ses  karateka dans différentes catégories d'âge et de poids, de poussins aux vétérans. Le premier jour, SHESTERINA Valéria (Cadette), Akram SHAMILOV (Cadet), Sébastien DAL BUONO (Sénior), Sébastien MIZERA (Vétéran) et Adam ASKHAPOV (Cadet) sont montés sur le ring. Le premier était Sébastien DAL BUONO dans la catégorie des moins de 81kg séniors, qui était malade et avait passé la dernière semaine au lit. Il a perdu nettement le premier round et voulait même ne pas revenir au second round. Mais, après avoir écouté les conseils de nos deux entraîneurs, Chamil et Magomed, il a décidé de continuer et, étonnamment pour tous, a remporté le second tour, égalisant au score. La lutte s'est terminée par un match nul et les juges ont été obligés de rendre leur jugement. Mais dans cette étape, Sébastien ne fut pas chanceux. Il perdit, bien que son entraîneur Chamil BATCHAEV ait espéré pour lui, et qu’il fut satisfait de sa prestation. Chamil et Sébastien se connaissent depuis longtemps, sont amis et s'entraînent ensemble depuis longtemps. L'année dernière, Sébastien a terminé deuxième de cette coupe. Et quand Chamil a commencé à enseigner le karaté dans notre club, il est venu le rejoindre. Comme l'a dit l'entraîneur Mago, Sébastien a remporté une victoire sur sa volonté et sur lui-même plus importante qu’une victoire officielle. Magomed apprécie toujours ce comportement volontaire et lui-même y prête beaucoup d'attention. Et cette défaite lui servira de tremplin important pour les batailles à venir. 

Le suivant était Akram SHAMILOV dans la catégorie des cadets. Contre lui, un très bon athlète parisien, beaucoup plus expérimenté que le nôtre qui est engagé depuis seulement 3 mois dans cette discipline. Les chances n'étaient pas égales et la victoire revenait à notre adversaire. Mais nous sommes certains que cela donnera à notre Akram une bonne expérience. Nous attendrons Akram lors de la prochaine compétition.

Sébastien MIZERA a offert un combat très intéressant dans la catégorie des poids lourds des vétérans. Il est intéressant de noter que Sébastien n’a jamais été un karatéka et il est immédiatement entré dans la catégorie des vétérans du karaté, qui pour la plupart ont pratiqué le karaté tout au long de leur carrière et qui sont devenus vétérans. 

Sébastien s’était engagé dans la boxe pendant un certain temps avec l'entraîneur Mago, puis il a essayé le Karaté Kyokushinkaï avec Chamil. 
Il a fait un très bon combat contre un rival expérimenté avec une expérience de 20 ans et 15 kg de plus. Il a perdu avec une petite différence de points. Sébastien est professeur de français dans un collège de Nice. L’entraîneur Magomed se souvient de sa discipline et de son sérieux, alors qu’il se rendait à sa section de boxe à l’Institut du sport de Nice. Après la dissolution de l’Institut, Sébastien n’a pas quitté son équipe, mais a été transféré à Légion Nice (à l’époque WAYCLUB). Et quand le club a créé une section de karaté sous la direction du célèbre champion de karaté Chamil BATCHAEV, il a assisté à un cours d’essai et est resté avec lui, car Magomed, ayant assisté à ce cours avec Chamil, lui avait conseillé de pratiquer un peu de karaté, car à son âge, il ne serait pas facile pour lui de s’adapter en boxe. Chamil l'a pris et, malgré ses 44 ans, Sebastien a même été capable de participer à cette Coupe. Nous espérons le voir aux prochaines compétitions.
 
 
Ce samedi dans notre équipe a été représenté par une fille aussi. Valéria est une fille très motivée. Et bien qu’elle ne pratique renne que depuis 4 mois, elle a réussi à mener une belle bataille contre une très bon athlète. En conséquence, Valéria a pris la 3ème place et figurait parmi les médaillés. 
 
Le dernier de notre équipe à monter sur le ring samedi fut Adam. Il a remporté son combat en demi-finale dans une rencontre spectaculaire et avec un net avantage, le combat ayant pris fin avant le gong final. Adam est le seul combattant expérimenté de toute l'équipe. Son père (et son entraîneur) le présente à toutes les compétitions possibles dans diverses disciplines. Il se trouve qu'il participe à cette discipline (le Karaté Shindokai) pour la première fois. C'est peut-être pour cette raison qu'il a perdu en finale contre un très bon athlète, le fils de l'organisateur de cette Coupe, qui a peu de rivaux dans notre région dans cette discipline, et lui, à la différence d’Adam, ne pratique que cette discipline (Adam pratique 5-6 disciplines en compétitions). Mais si le combat se déroulait selon les règles du kickboxing ou du pancrace, ou du moins si Adam connaissait un peu mieux les règles, il aurait surement été gagnant. Le fait est qu'Adam ne savait pas qu'après la projection, il devait lui-même rester debout. Et il a fait 3-4 projections efficaces à chaque round. Les entraîneurs ont raté ce moment. on doit le dire que nous ne savions même pas qu'il y avait des projections et des clé des bras dans le Shindokai, et nous avons tout appris sur place ! À la fin du combat, nous étions convaincus qu'Adam avait gagné, car il avait eu beaucoup plus de projections, mais il s'est avéré que les juges ne lui avaient pas accordé de points, car après le lancer, il s'est appuyé sur l'adversaire au sol pour l’immobiliser et a poursuivi le combat au sol. Les juges ont déclaré un match nul et ont dû donner du temps supplémentaire pour les départager. L'adversaire a pris 2 points d'affilée et, selon les règles, le combat a été arrêté et la victoire a été donné à l'adversaire. 
Nous ne le savions pas non plus. Il est également important de noter qu'Adam ne s'est pas battu dans sa catégorie. Avec le consentement de notre entraîneur, il a été inclus dans les cadets, alors que lui-même était un minime. C'est-à-dire qu'Adam a un peu plus de 13 ans et que son adversaire a presque 16 ans, ce qui est une différence extrêmement significative. Et Adam pesait 5 kg de moins. Bien que ce fût la Coupe de France, il s’est produit le fait qu’Adam, connu pour être un puissant frappeur, fut exceptionnellement autorisé à concourir dans la catégorie cadet, où il pouvait être plus puissant dans ces coups au corps et avec ses jambes. Mais pas dans les coups à la tête. S'il était possible de frapper à la tête, Adam n’aurait sans doute pas été handicapé par sa différence d'âge et de poids. La victoire a été attribuée à l'adversaire. En conséquence, Adam est devenu médaillé d’argent, ce qui est un très bon résultat pour un tel niveau dans la nouvelle discipline. Mais pas pour Adam et son entraîneur et père, qui étaient mécontents du résultat. Et il faut noter pour le « boxeur lutteur » qu’est Adam qu’ayant pu atteindre la finale et ayant pu faire un combat égal avec un karateka expérimenté pratiquant uniquement le karaté, c'est déjà comme une victoire à cette Coupe de France de karaté. Ce jour nous avons fini avec deux médailles. Mais le deuxième jour, nos enfants ont surpassé leurs aînés de la veille.

Le 24 mars, notre club a présenté sept combattants à cette Coupe de France de Karaté Shindokaï, et personne ne s'est parti sans médaille !

La journée a commencé avec Adam BATCHAEV. C'est le fils de l'entraîneur et, par conséquent, c’est une grande responsabilité pour lui. Et Adam n'a pas déçu son père. Adam a travaillé bien avec les jambes et a gagné son combat, ce qui a motivé le reste de l'équipe. C'est très important quand le premier combattant d’une équipe gagne. Surtout chez les enfants. C’est psychologique. Dans son coin, Chamil, le coach. Il semble que ce soit leur première sortie de famille dans un évènement sportif. Et, comme Mago l’a dit plus tard, une histoire commencera pour eux à partir de ce moment-là, et ce ne sera pas toujours amusant, mais ce sera toujours intéressant et passionnant. Nous leur souhaitons du succès dans leur future carrière. Après cette victoire Adam était très motivé, confiant et sortait du ring avec foi en la victoire. Mais en demi-finale contre lui un très bon athlète s’est présenté et Adam a perdu des points. En conséquence, il a remporté une médaille de bronze, ce qui n’est pas si mal pour une Coupe nationale.
 
 
Pour commencer notre boxeur Maskim DOUHI. Maskim comme beaucoup de nos athlètes aujourd'hui, est un nouveau venu et a tout de même réalisé un très bon combat. Après avoir perdu en demi-finale, il est devenu médaillé de bronze (Pupille – 35 kg). 
 
Mais Eddy FAIADH, qui l'a suivi, a été plus performant et, après avoir remporté 3 combats, est devenu le vainqueur de cette coupe dans la catégorie Benjamin – 35 kg. 
 
Ensuite, Jasmine DZAOUROVA est entrée dans le ring. On voudrait attirer l'attention sur cette fille Vaynakh (Tchétchéno-ingouche). Dès les premiers jours de son entraînement, Chamil a annoncé qu'elle deviendrait une championne. Ainsi, lors de sa première compétition, et immédiatement à niveau, Jasmine, 9 ans, - 30 kg, après avoir remporté tous ses combats, a remporté la médaille d’or. Son oncle accompagnait Jasmine qui était très heureuse. Pour notre part, nous sommes également heureux, car les filles de Vainakh ne sont pas très actives dans le sport, et plus encore, lors de compétitions. Mais nous pensons différemment. Le temps et l'endroit recommandent que nous préparions nos filles à l'autodéfense. Et on espère que Jasmine sera un exemple pour les autres. Quoi qu'il en soit, Jasmine est devenue la première fille championne de l'histoire de LEGION NICE. Et notre entraîneur en chef Magomed Askhapov a promis à son entraîneur Chamil un cadeau spécial pour elle. 
 
Plus tard dans le ring est venu Ryan GUENNENA. Ce garçon s'est avéré extrêmement performant. Il a gagné ses trois combats durant lesquels il a clairement dominé. Et il a obtenu la médaille d'or de droit (Benjamin -40 kg). Le plus difficile a été le combat en finale, où l’adversaire était plus âgé et plus grand que lui, et il lui était plus facile de mettre des coups de pieds à la tête. Mais Ryan a bien fait son travail. 
 
Derrière lui, une autre de nos filles du karaté, Yasya ARGROV (Minime – 45 kg). Après avoir remporté un très beau combat en demi-finale, a perdu en finale. C'était bien dommage, bien sûr, d'avoir toutes les chances de gagner, de perdre en finale, mais remporter la médaille d'argent en Coupe de France lors de ses premières compétitions est un très bon résultat. 
 
Et enfin, Deni OUMAEV est monté sur le ring dans la catégorie des poussins, et a récupéré une nouvelle médaille. Dans ses trois combats, Deni n'avait pas d’égal. Il a augmenté la tirelire de LEGION NICE avec une autre médaille d'or. 
 
En résumé, disons que remporter 10 médailles sur 12 participants à la Coupe de France de Karaté Shindokaï (3 d’entre elles sont en or), est un très bon résultat, surtout si l’on tient compte du fait que notre section de karaté existe depuis moins d’un an. Félicitations et remercions notre entraîneur talantueux Chamil Bachaev, pour son résultat. Ainsi, il a montré ce dont il est capable. Et on tient également à souligner que nos 12 karatékas étaient issus ou originaires de 7 nationalités, ils sont toujours ensemble et ne pensent jamais qu’ils sont de nationalités ou d’origines différentes. Pour LEGION NICE, ce n’est pas seulement un club sportif, mais une famille dans laquelle des concepts tels que la fraternité et la discipline sont valorisées. Au nom de notre responsable sportif Magomed ASKHAPOV, nous remercions l’organisateur de la Coupe, Gilles Richard, la Fédération française de karaté ainsi que tous les parents de nos jeunes karatékas, ainsi que tous ceux qui nous ont soutenus. 
Notre prochaine étape aura lieu le 31 mars. Ce jour-là nous aurons deux compétitions. À Villefranche-sur-Mer, il y aura la Coupe Départementale de Bushi Karaté, où Chamil amènera de nouveau 12 de ses karatékas, ainsi que le championnat interrégional de boxe, où Magomed conduira ses champions régionaux de boxe, à La Palud.
 
Nous souhaitons bonne chance à nos enfants.



 

 

 

 

Впишите сюда свой заголовок