CULTURE

LA LÉGION DE NICE A ORGANISÉ UN CONCERT DE TAMARA DADASHEVA

Le 7 mars, à la veille de la fête des femmes, à Nice, au Théâtre Nino Ventura, dans le quartier de l'Ariane, a eu lieu le concert tant attendu de la diva pop tchétchène Tamara Dadasheva. Magomed Askhapov, responsable de l'association sportive et culturelle Légion Nice, souhaitait depuis longtemps lui organiser un concert à Nice. Tout d'abord, aux yeux de Magomed, Tamara représente la plus belle époque de la Tchétchénie, et il voulait qu'elle apparaisse sur la scène de sa nouvelle belle station balnéaire de Nice, que les Français eux-mêmes appellent la capitale européenne de la Tchétchénie. Nice est la ville où se déroulent les festivals et concerts du monde. Par exemple, récemment Céline Dion, Elton John et d'autres ont donné des concerts ici. Beaucoup de ses compatriotes vivent ici. Peut-être qu'elle influencerait l'éducation de la jeune génération, en apportant un morceau de la patrie et de sa culture. La Légion organise des concerts avec des chanteurs tchétchènes et caucasiens pour l'amitié et le rapprochement des peuples de Nice. Par conséquent, il invite toujours le maire de la ville et les amis d'autres nationalités à ses concerts.

Et donc, Magomed a appris qu'Arbi Tsouraev, un chanteur tchétchène bien connu, et sa femme Louise, en contact avec Tamara, et aimeraient organiser un concert conjoint avec elle, il a volontiers accepté d'aider. Après tout, c'est aussi une excellente occasion de faire un cadeau aux femmes de Nice lors de la Journée internationale de la femme.

Mais il y avait de nombreux obstacles sur le chemin, en particulier, la nouvelle épidémie du coronavirus, qui sévit dans le monde ces jours-ci, en raison du quel de nombreux événements de masse à travers l'Europe sont annulés. Ils ont notamment annulé le championnat de France de boxe, qui devait se tenir dans le nord de la France, où Magomed devait emmener son élève et son fils Adam. C'est pourquoi il a lui-même assisté au concert. Initialement, il était prévu qu'il ne le soit pas, et l'invitation au maire a également été annulée.

À cause de ce virus, même le concert a presque éclaté. On a dû annuler les billets d'avion déjà achetés via l'Italie. Mais à la fin, Tamara a quand même décidé de voler et a acheté des billets directement pour la France. Le concert, où plusieurs de nos artistes se sont envolés et un hôte de Strasbourg, s'est avéré glorieux. Les compatriotes étaient très heureux, tout comme la chanteuse elle-même, qui s'est envolée avec de nombreux cadeaux des niçois et a promis de revenir.
Arbi, qui était l'organisateur du concert, a lui-même chanté, faisant exploser la scène avec chaque chanson, en particulier avec la chanson bien-aimée "Nana". Arbi a invité sa connaissance, une Française, avec laquelle il a récemment collaboré, qui a également chanté plusieurs de ses compositions, qui prévoit également des projets communs avec Arbi Tsouraev en français, qui promettent d'être intéressants.
Je voudrais également noter la participation au concert du soliste du célèbre groupe «President» en Tchétchénie pendant les années de guerre, Curie Lom Ali Adamusiev, qui a chanté plusieurs chansons de son répertoire, dont la célèbre «Lisa», dont les spectateurs hurlaient de plaisir de la nostalgie montante.
Arthur, un jeune artiste strasbourgeois, connu de nos compatriotes en France, a également chanté deux chansons.
L'hôte était Abdoullah Bahaev de Strasbourg.
J'aimerais espérer que de tels concerts auront souvent lieu dans notre ville, sans laisser sortir l'esprit de la culture tchétchène de Nice. Néanmoins, Magomed promet de soutenir ces organisations de toutes les manières possibles. Nous lui souhaitons bonne chance dans ce domaine.





 

 

 

Впишите сюда свой заголовок