CULTURE

Légion Nice a organisé le concert des stars de Caucase à Nice

Alors notre concert est passé. Et passé au plus haut niveau. Je tiens à remercier tous ceux qui sont venus. Merci également à notre douce Makka Sagaipova, qui a apporté avec elle des souvenirs nostalgiques de nos années difficiles à l’époque pour nous, faisant exploser la scène avec chaque chanson. Je ne doutais pas de toi, Makka!
Arbi Tsouraev et son équipe, qui a repris l'organisation principale, ont été, comme toujours, à leur meilleur. Sa noble voix a détourné les pensées de notre pays. Je remercie et félicite sa femme Louisa pour ce qu'elle a fait. Et, comme je le sais, elle ne va pas en rester là. Je vais la soutenir dans cela.

La scène était en train de brûler lorsque notre ensemble partenaire Pesvebi est monté sur scène dans une lezguinka incendiaire. Je remercie personnelle de ma part à ses dirigeants, Tariel et Larisa. Comme vous le savez, nous avons passé l’année dernière ensemble, je l’ai attribué la salle de danse de la Légion, l’un des meilleurs à Nice, où ils ont préparé leurs spectacles. J'espère que nous resterons toujours dans de bonnes relations.
Malgré «l'aide et les bonnes prévisions», la salle de 700 places était pleine. Il y a bien sûr eu des malentendus, mais nous avons tout réglé, montrant ainsi que si nous nous rassemblons, peu importe qui est contre, mais il est important de savoir qui est à coté. Je ne voulais pas, mais j’ai été obligé de dire sur le scene que nous ne tolérerions aucune intrigue.
Je tiens à dire une fois encore: le but de tels événements organisés par la Légion Nice au cours des dernières années est de familiariser les habitants de la Côte d'Azur avec la beauté de notre culture, de nous faire de nouveaux amis et de nouvelles connaissances et de montrer que nous sommes unis.

 

Quand j'ai été invité sur la scène et pris la parole, j'y ai invité 4 personnes: le maire adjoint de Nice, Jean-Marc GIAUME
Education, restauration scolaire et activités périscolaires, Territoire cœur de paillon, qui a remercié la Légion Nice en face de moi. tout ce que nous avons fait et faisons pour notre belle ville, et au nom de la ville, il a dit aux spectateurs de ce soir les Tchétchènes de Nice, qu’ils sont chez eux, ce que je lui exprime et, à travers lui, toute la ville de Nice, qui est devenue devenue notre ville natale, une chaleureuse gratitude .
Zaurbek Gulaev, président du principal institut tchétchène "Mehk Khel", a également pris la parole devant le public et a remercié notre club pour ses activités.
Chingis Khiblaev, qui supervise récemment l’association belge Weidu en France, à qui j’ai donné l’occasion de parler des activités de leur association et qui a confirmé que nous sommes ensemble. Je l'ai invité à montrer que nous sommes un et qu'il n'y a pas de friction.
Et enfin, le Turkh de notre communauté, Sayd-Mokhmad, qui a salué les invités et remercié des organisateurs.

J'essaie chaque fois de rassembler différentes parties, montrant ainsi que la Légion Nice est l'association française avec l’accentde l'Union soviétique la plus compétente en matière de Nice, mettant ainsi un terme même à l'idée d'une sorte de concurrence.
Je terminerai mon discours par des mots dont je suis sûr: Ensemble, nous sommes plus forts!

 

  

 

Впишите сюда свой заголовок